AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|

"On ne peut pas oublier une personne qui a marqué votre vie " Julian

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Julian CrenshawJulian Crenshaw
❝ Messages : 173
❝ Arrivé(e) depuis le : 04/05/2015
❝ Avatar : ian somerhalder
"On ne peut pas oublier une personne qui a marqué votre vie " Julian Vide
MessageSujet: "On ne peut pas oublier une personne qui a marqué votre vie " Julian "On ne peut pas oublier une personne qui a marqué votre vie " Julian EmptyMar 12 Mai - 16:56


 
Julian Samuel Crenshaw

NOM » Crenshaw. PRÉNOMS » Julian, Samuel.  SURNOMS » Ju'.  AGE » 36 ans.  DATE DE NAISSANCE » le 2 mai 1979.  LIEU DE NAISSANCE » Penticton.   ORIGINES » Canadienne. MÉTIER » Militaire. ORIENTATION SEXUELLE » Hétérosexuel. STATUT » Fiancé.  QUARTIER » Wiltse. DATE D’ARRIVÉ A PENTICTON » depuis toujours. GROUPE » écrire ici.


je suis un peu bizarre

+ Julian ne fume pas et ne boit que très rarement de l'alcool, il essaie de se garder sombre et en bonne santé, car il peut être appelé à partir à tout moment.
+ C'est un fan de sport, il adore courir, ça le détend ! Car quand il fait du sport, il ne pense à rien d'autre, juste à courir. C'est pour ça que quand il commence à aller pas bien, il va courir un peu....
+ Il est soldat depuis ses dix-huit ans et adore son métier, il se sent utile. Et même s'il aime vraiment fort son entourage, il ne sait pas s'il pourrait arrêter l'armée.
+ Julian n'aime pas cuisinier, il fait toujours cramer ce qu'il fait, ou des fois il n'a vraiment pas envie, voir tout le temps. Il commande donc beaucoup de plat à importer, va manger dehors ou se fait livrer par un traiteur !
+ Le jeune homme a une moto et pas de voiture, même s'il sait qu'il doit en acheter une, il se déplace qu'avec son deux roues.
+ Julian aimerait avoir des enfants, mais il ne se sent pas encore prêt, car il sait très bien que quand il deviendra père, il devra quitter définitivement l'armée.
+ Le jeune homme n'a eu qu'une seule relation sérieuse : Lexie, les autres filles étaient simplement de passage. C'est la première fille qu'il aime réellement.
+ Avant sa douce, la seule fille pour qui il a eu des sentiments c'était Spencer. Elle était sa meilleure amie, mais s'est envolée depuis plusieurs années et il n'a plus de nouvelles.


derrière l'écran
PSEUDO » coula. PRÉNOM » estelle. AGE » 22 ans.  VILLE/PAYS » france.  OU AS-TU CONNUS OC ? » je l'ai créé.   TEMPS DE CONNEXION » illimité. SCENARIO OU INVENTE »inventé.  AUTRE CHOSE »  "On ne peut pas oublier une personne qui a marqué votre vie " Julian 2993072518 .

Code:
<pris>ian somerhalder</pris> » <vava>julian crenshaw</vava>

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Julian CrenshawJulian Crenshaw
❝ Messages : 173
❝ Arrivé(e) depuis le : 04/05/2015
❝ Avatar : ian somerhalder
"On ne peut pas oublier une personne qui a marqué votre vie " Julian Vide
MessageSujet: Re: "On ne peut pas oublier une personne qui a marqué votre vie " Julian "On ne peut pas oublier une personne qui a marqué votre vie " Julian EmptyMar 12 Mai - 16:57



Once Upon a Time

Élisabeth était allongée sur la chaise de la gynécologue, un petit sourire aux lèvres.« Je l'ai senti bouger, je suis sûre que c'est une fille... » Le médecin ne répondit pas, elle était trop occupée à regarder son écran. Au bout de quelques minutes, elle se tourna vers la jeune femme, le visage triste. « Non pas encore... » Dit-elle avant que la gynécologue ouvre la bouche. « Je suis désolée, je n'attends pas le coeur du bébé... » Élisabeth fondit en larmes. Elle qui rêvait tant d'avoir un enfant, c'était sa troisième fausse couche en l'espace de deux ans. La gynécologue lui expliqua qu'elle devait aller à l'hôpital pour qu'on lui enlève l'enfant. Elle fit un petit oui de la tête et appela son frère pour qu'il vienne la chercher. Les semaines passèrent et la jeune femme avait toujours du mal à se remettre de la perte tragique de cet enfant. Elle et son mari prirent donc rendez-vous dans un grand hôpital pour savoir ce qui n'allait pas. « Après les examens nous n'avons rien détecté, du moins les fausses couches que vous avez faites n'étaient en aucun cas dû à un problème chez vous. » Élisabeth afficha un large sourire, mais le perdit aussitôt quand le docteur reprit sa phrase. « mais suite à ces dernières, vous ne pourrez pas avoir d'enfant. Je suis vraiment désolé... » Les Crenshaw partirent du cabinet et une fois dans la voiture la jeune femme s'effondra en larmes touchant son ventre qui ne pourrait jamais plus abriter la vie. « Ce n'est rien, on pourra faire appel à une mère porteuse ou bien adopter un bébé, il y a tellement d'enfants qu'on besoin d'amour et toi tu en as tellement pleins à donner... » Élisabeth regarda son mari les yeux pleins de larmes et fit un petit non de la tête. « Je ne veux pas... Je veux porter mon enfant dans mon ventre, je ne veux pas d'un autre... » James ne dit rien, il savait que sa femme traversée une épreuve douloureuse, tout comme lui, alors il démarra sa voiture pour rentrer dans leur maison, sans dire un mot de plus.
Les années passèrent, six années passèrent exactement et même si l'envie d'avoir un enfant était toujours présente, Élisabeth s'était mis dans la tête que ce n'était pas possible, qu'elle ne tomberait jamais enceinte et qu'elle ne pourrait jamais materner... Heureusement pour elle, le destin en a voulu autrement... Les Crenshaw étaient chez un couple d'amis qui fêtaient leur un an de mariage et quand elle sentit l'odeur de la viande en train de griller, elle se précipita aux toilettes. Son amie avait vu qu'elle n'allait pas bien et décida de la suivre et frappa à la porte. « Lizzie, tu vas bien ? » Dit-elle d'un air inquiet. Mais pas de réponses... Élisabeth était en train de faire un test de grossesse, ça faisait déjà plusieurs semaines qu'elle n'était pas bien et elle avait pris un peu de poids. Elle savait au fond d'elle que ce n'était pas possible, qu'elle ne pouvait pas porter la vie, mais elle préférait mieux faire un test pour en être sûr. Les larmes coulèrent le long de ses joues quand elle aperçut le petit plus sur le bâtonnet. Elle ouvrit la porte avec un large sourire et les yeux gonflé de larmes. « Je vais bien, mais avant de te dire quoi que ce soit, il faut que j'en parle à James. » Avait-elle dit avant de bousculer son amie pour aller retrouver son mari. « James ! James ! » L'homme se retourna et sa femme lui sauta dans les bras, sans même comprendre pourquoi. « Ça y est, on va devenir parent ! » « Quoi ? Que... qu'est-ce que tu dis ? Co... Comment est-ce possible ? » Bégaya-t-il l'air surpris. Le couple s'installa sur un banc à l'abri des regards pour discuter et Élisabeth lui raconta que depuis quelque temps ça n'allait pas, qu'elle avait pris du poids et pour finir elle lui tendit le test. James prit ce dernier et une larme coula le long de sa joue quand il aperçut le petit plus. « On va être parent... » Dit-il tendrement avant de prendre sa femme dans ses bras...
Quelques jours après l'anniversaire de mariage de leurs amis, Élisabeth prit un rendez-vous chez sa gynécologue. Elle avait une grosse boule dans le ventre, elle ne savait pas de combien de temps elle était enceinte, ni si le bébé allait bien... « Bien madame Crenshaw, à première vu, vous avez des jumeaux... » Dit le médecin en lançant un petit sourire à la jeune femme. Cette dernière serra la main de son mari qui était à côté d'elle. « A priori vous êtes enceinte de trois mois et demi environ... » Le sourire du médecin disparu, Élisabeth connaissait bien cette expression, c'était la même qu'elle avait six ans en arrière pour dire que le bébé n'avait pas survécu. Après des examens un peu plus poussés le verdict tomba. « Je suis désolée, il y a une grosse malformation d'un des fœtus son cœur n'est pas développé correctement, il n'a que peu de chances se survivent... » James répliqua aussitôt « et l'autre ? » « L'autre enfant a l'air en parfaite santé, malheureusement on ne peut pas vous donner de médicament pour faire partir celui qui ne va bien... » Élisabeth regarda son médecin sans trop comprendre. « Ce qui veut dire ? » La gynécologue respira longuement avant d'annoncer la nouvelle « Vous devez garder les deux bébés un prendra des forces, tandis que l'autre ne survivra pas. On ne peut pas vous l'enlever maintenant, car celui qui est en bonne santé ne pourra pas survivre... Je sais que c'est dure, mais vous pouvez y réfléchir... » Les Crenshaw quittèrent le cabinet des questions plein la tête, ils ne savaient pas quoi faire. Après plusieurs conversations, Élisabeth a décidé de garde les deux bébés, mais elle se doit de rester alitée pour permettre à son fils de se développer correctement. À sept mois de grossesse, elle est obligée de se rendre à l'hôpital pour une césarienne. Tout se passe pour le premier bébé, il devra juste rester en couveuse quelques semaines. [color:bf0f=0099ff]« Chérie, ça fait une heure que tu es là, tu dois aller dormir... » Élisabeth fit un non de la tête. « On ne lui a même pas trouvé de prénom... » James s'approcha de sa femme. « Que dis-tu de Julian? » Elle hocha les épaules puis lui répondit. « Julian Samuel Crenshaw. Qu'en dis-tu ? » « J'en dis que c'est parfait... »


Julian a grandi dans un foyer ou la droiture et le respect était les choses les plus importantes. Il n'a malheureusement jamais eu de frères ou de sœurs à cause des problèmes de sa mère, mais avec ses nombreux amis, il n'a jamais eu à se plaindre de la solitude. Il a grandi à Penticton, son père était PDG d'une grande entreprise et était souvent en déplacement, quand à sa mère, elle était institutrice. Julian était un jeune garçon très bien éduqué et n'avait aucun problème que se soit dans son école, avec sa famille, ses amis ou même la justice. Il était un enfant modèle. Le jeune homme n'a jamais souffert de "ce titre", au contraire il était aimé de tous. Petit garçon, Julian se passionne pour l'armé, au grand drame de sa mère. Les années passent et le caractère du jeune Crenshaw se forge. Julian est l'un des premiers de sa classe, il est promis a un bel avenir, son père le voit déjà se faire une place dans l'entreprise et grandir les échelons en un rien de temps, mais c'est un tout autre rêve qui anime le jeune garçon. Il veut servir son pays, devenir un soldat. Il hésite longuement avant de parler de ses projets à ses parents, mais décide de se lancer peu de temps avant son dix-huitième anniversaire. « Papa, maman, il faut que je vous parle, j'ai quelque chose d'important à vous dire... » Elisabeth se posa sur sa chaise pensant au pire « Julian Samuel Crenshaw, ne me dis pas que tu as mis une fille enceinte ? Car si c'est le cas, il faut que tu prennes tes responsabilités ! » Le jeune garçon fit un petit non de la tête, avant de prendre une grande inspiration  « Non, c'est pas le cas... Je... j'ai décidé de m'engager dans l'armée... Je n'ai pas envie de faire de longues études pour être médecin, avocat ou même être PDG ... J'ai envie d'aider et servir mon pays... » James posa sa main sur l'épaule de sa femme, comme pour lui donner du courage. Une larme coula le long de la joue d'Elisabeth. « Maman, ne pleure pas.. » Le jeune homme se leva et alla vers sa mère toute sanglotante. « Je suis contente que tu ais trouvé un métier que t'aime et je sais que ça te passionne, mais c'est dur... » James s'approcha de son fils et le serra dans ses bras. « Je suis fier de toi et tu seras le meilleur militaire de tout le Texas ! » Il était content que son fils ait trouvé un métier qui le passionne autant, mais il aurait préféré un métier ou son fils ne risque pas de perdre sa vie..


Spencer et Julian se sont connus à leur dix-huit, ils étaient tous deux dans la même unité en s'engageant dans l'armée et depuis les deux jeunes gens ne se sont plus quitté et ont même fini par devenir les meilleurs amis.
Il y a quatre ans alors qu'ils étaient tous les deux sur les terrains, ils ont eu une aventure. « Non mais attends tu es fou c'est pas parce que j'ai perdu au  poker que je dois enlever mon soutif... Tu es en manque ou quoi ? » Dit la jeune femme le sourire au coin des lèvres.. « Rhô de suite... Non mais j'ai compris, tu n'es pas cap de le faire, c'est pas grave... Je t'en veux pas... » Dit-le jeune homme, il savait très bien que son amie réagissait au quart de tour, il savait qu'en lui disant qu'elle n'était pas capable, elle allait le faire pour montrer que rien ne lui faisait peur. A peine Julian avait fini sa phrase la jeune femme était seins nus devant lui. « Bah alors, monsieur le soldat, on rougi ? » Spencer s'approcha doucement de lui et sans trop savoir pourquoi, elle l'embrassa tendrement et se recula aussitôt. « Pardon Julian, je... je suis désolée, je ne.. » Elle n'eut pas le temps de finir sa phrase que les lèvres de son ami se posèrent sur les siennes. Ce qui au départ n'était qu'un jeu fini autrement. Les deux amis s'étaient donné l'un à l'autre, ils avaient fait ce dont ils avaient envie depuis de nombreuses années. Depuis leur rencontre pour être exact. Ils s'étaient endormis l'un dans les bras de l'autre et fut réveillée le matin par Matthew. « P'tin mais qu'est ce que vous foutez ? Rhabillez-vous ! » Julian lança un regard à sa meilleure amie, il savait que Matthew était fou d'elle, qu'il l'aimait Spencer plus que tout et lui avait couché avec elle... Il se rhabilla sans rien dire et sortit de la tente. Les deux jours qu'ils restèrent en Irak, les trois amis ne s'échangèrent pas un mot. Matthew se sentait trahit par ses deux meilleurs amis. Spencer commençait à comprendre que Matt avait des sentiments pour elle et Julian lui, se sentait comme un moins que rien... En rentrant au pays, le jeune homme retourna à Penticton, tandis que son amie partie quelques jours pour assister à un mariage.

La semaine qui suivit le retour d'Irak était pleine de surprise. La jeune soldat avait fait la connaissance de Lexie de manière particulière. Alors qu'il était assis seul dans un café en train de lire un livre, il aperçu une jeune blonde s'installer en face de lui. Il la regarda arquant un sourcil, puis elle lui prit la main. « On peut savoir ce que vous faîtes ? » La blonde grimaça et lâcha le jeune homme aussitôt. « Je.. Pardon, c'est juste que mon ex est dans les parages et je ne veux pas qui me voit seule... » La jeune femme semblait vraiment terrifiée, au même moment un homme entra dans le café furieux en criant. « Lexie ! Lexie ! » Il ne fallut pas longtemps pour que Julian comprenne que cette Lexie c'était la blonde. Voyant la terreur dans son regard, il lui prit la main en souriant, comme pour lui dire de ne pas s’inquiéter. L'homme arriva à les hauteurs des "amoureux". « Qu'est ce que tu fous avec lui putain ! Tu m'expliques ? » Julian se leva regardant le jeune homme dans les yeux, sa veste s'ouvrit légèrement et tout le monde avait pu constater son uniforme. Il faut dire que d'habitude il ne le portait jamais en dehors de la base, mais aujourd'hui il avait promis à son cousin de venir habiller de la sorte pour son anniversaire. Il faut dire que le hasard fait bien les choses des fois... « Déjà tu vas parler autrement, ici on est dans un café.. Et laisse ma copine tranquille !  » Il tourna la tête rapidement avant de reprendre. « Lexie, ma chérie, prends tes affaires on y va ! » Julian partis du café prenant la blonde par la main, l'homme ne fit rien, il faut dire que si on un minimum d'intelligence, on ne s'attaque pas à un soldat. En sortant du café, Julian raccompagna la jeune femme à sa voiture, comme elle lui avait demandé. Voyant que son ex les avait suivit, elle embrassa fougueusement le soldat. Puis ils passèrent le reste journée ensemble, sans oublier d'aller à l'anniversaire du cousin de Julian. Et même la fin de la semaine ils la passèrent ensemble.
C'est alors qu'ils étaient à la terrasse d'un restaurant que de loin, Julian reconnu Spencer. Il s'excusa auprès de Lexie et alla à sa rencontre. Il était content de la voir, cela faisait presque trois semaines qu'il n'avait plus de nouvelles. Sans lui laisser le temps d'en placer une, il lui montra sa petite-amie et avant même qui ne l'invite à la rencontrer, Spencer lui annonça qu'elle devait quitter la ville...


Sept ans. Cela faisait sept ans qu'il n'avait pas plus de nouvelles de Spencer, alors il la laissait dans une coin de sa tête et se concentrait sur Lexie. Il était fou de sa fille et voulait passer le reste de sa vie avec elle. Il l'invita donc au restaurant et au moment du dessert, il sortit une petite boite et l'ouvrit doucement, mettant un genoux à terre. « Lexie, Depuis que je t’ai rencontré, ma vie a pris un nouveau sens et n’est faite que de bonheur et de bons moments passés en ta compagnie. Ta présence, tes petites attentions et toutes les preuves d’amour que tu me donnes chaque jour font de toi la femme idéale. Tu m’apportes tout ce qu’un homme est en droit d’attendre de la femme de sa vie, voilà pourquoi j’ai décidé de te demander ta main. Épouse-moi ! » Seulement un mot est sortit de la bouche de la blonde et c'était le mot que Julian voulait entendre. Tout se passait bien dans sa vie, du moins c'est ce qui croyait. Il a pu en profiter une semaine, qu'une seule semaine de sa fiancée car il a été appelé pour partir en Afghanistan.  Huit mois, c'est le nombre de temps qu'à duré sa mission. Pendant huit mois il n'a pas vu celle qui va bientôt sa femme. Cela fait une petite semaine qu'il est rentré et pourtant les disputes fusent au sein du couple. Lexie veut une famille et veut surtout que Julian arrête de partir comme ça. Elle pense qu'elle va le garder pour elle encore quelques semaines, voir quelques mois, mais ce que son futur mari ne lui a pas dit, c'est qu'il va repartir dans les jours qu'ils viennent pour une durée minimum d'un an...

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

"On ne peut pas oublier une personne qui a marqué votre vie " Julian

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Penticton Forever :: Commencez votre Aventure :: Demande de Passeports :: Passeports Obtenus-