AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|

a good time at the park (amanda&braedan)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatarBraedan Mulligan
❝ Messages : 79
❝ Arrivé(e) depuis le : 08/05/2015
❝ Avatar : Charlie Hunnam
MessageSujet: a good time at the park (amanda&braedan) Dim 24 Mai - 22:03


a good time at the park
ft. Amanda & Braedan


« Cam, si tu continues à gigoter comme ça on ne pourra jamais aller au parc. » Alors que je m’acharne à vouloir lui mettre son pantalon, le bambin continue à bouger sur le lit, riant doucement devant mon air découragé. Ses petits gloussements me font légèrement sourire et je me retiens pour ne pas effacer l’air autoritaire sur mon visage. Je suis incapable de le disputer, peut-être que je manque un peu d’autorité avec lui, pour tout dire. Il fait bouger sa jambe et j’esquive tant bien que mal un coup de pied maladroit. Je soupire et attrape sa jambe pour l’immobiliser. Il me regarde curieusement, son regard bleu croisant le mien. « Si tu ne te tiens pas tranquille, tu ne pourras pas jouer avec Noreen. » Il semble bien comprendre ce que je lui dis et se calme instantanément. La fillette de quatre ans qui joue avec lui au parc est toujours un bon argument avec lui. Il faut dire que ça m’arrange qu’il s’entende plutôt bien avec elle. Je n’ai pas à m’inquiéter lorsque je discute avec Amanda, puisque je sais que les deux enfants sont ensemble et s’amusent. J’ai toujours adoré aller au parc avec Camden, mais on dirait que j’y passe beaucoup plus de temps depuis que j’ai rencontré la jolie maman et sa petite fille. J’essaie de ne pas trop m’approcher des femmes en général, ou du moins j’essaie de ne rien tenter avec elles de peur d’être déçu. Depuis que j’ai Cam, je n’ai fréquenté personne. Il y a eu quelques aventures par-ci et par-là, mais jamais rien de bien sérieux et surtout, j’ai toujours préféré tenir mon fils loin de tout ça pour éviter de lui donner une image négative de mes fréquentations. Je passe donc la majorité de mon temps seul avec mon garçon et ai laissé tomber les histoires d’un soir pour me consacrer à lui. Il m’arrive parfois au bar de draguer un peu, mais ça ne va jamais bien loin. C’est d’ailleurs au bar que j’ai rencontré Amy. Étonnamment, elle ne voulait que discuter. On a parlé de tout et de rien, il n’y a rien eu de plus et lorsque l’on s’est quitté ce soir-là, je me suis senti particulièrement stupide de ne pas lui avoir demandé son numéro de téléphone pour la rappeler. Quand je l’ai recroisée au parc accompagnée de sa fille, j’étais d’abord surpris car elle ne m’avait pas mentionné avoir un enfant. Je ne peux pas nier par contre que j’étais particulièrement heureux de le constater. Ça nous faisait un point commun. Je souris vaguement en repensant à notre première rencontre au parc et Camden me ramène rapidement à la réalité, se redressant sur le lit et tirant sur mon t-shirt. Je le prends dans mes bras et le dépose sur le sol puis regarde le bambin courir d’un pas chancelant vers le salon. Je passe une main dans mes cheveux puis commence à préparer le sac où j’ai l’habitude de mettre des jouets et une couverture en plus de quelques trucs à grignoter pour lui.

Bientôt, le sac est plein à craquer et l’on est enfin prêt à partir. Je suis plutôt surpris qu’il ne proteste pas quand je l’installe sur son siège dans la voiture, d’habitude il déteste ça. Sans doute qu’il pense déjà au parc et surtout à Noreen qu’il aime tant. Intérieurement, je me réjouis qu’il apprécie autant la fillette. Même si avec Amanda on ne fait que discuter, c’est toujours bien de savoir que nos enfants s’entendent bien. À mon tour, je prends place dans la vieille Volkswagen et bientôt, nous sommes en route vers le parc Lakawanna. En voiture, ce n’est pas bien loin et à peine une dizaine de minutes plus tard je gare la voiture de l’autre côté de la rue puis libère Camden de son siège. Une fois sur la terre ferme, celui-ci semble avoir déjà repéré son amie  et s’apprête à traverser la rue. Mon regard s’agrandit et j’attrape le bambin avant qu’il ne s’enfuie. Ce n’est pas particulièrement une route très passante en voiture mais je ne me pardonnerais pas si un truc lui arrivait. Tenant le garçon contre moi d’un bras et de l’autre traînant le sac rempli de ses effets personnels, je m’avance vers l’entrée du parc et laisse Camden marcher par lui-même. Je ne prends pas beaucoup de temps avant de trouver Amy qui lit, assise à l’ombre. Un sourire idiot se dessine sur mon visage et je m’avance vers elle, autorisant Camden à filer vers le bac à sable où la fille de celle-ci joue déjà. Glissant la ganse du sac sur mon épaule, j’enfouis mes mains dans les poches de mon jeans et m’approche un peu timidement. On parle plutôt fréquemment et il est déjà arrivé que l’on emmène les enfants manger une glace, mais en réalité je me sens toujours idiot quand je suis seul avec elle. J’ai cru comprendre qu’elle n’était pas vraiment intéressée par les relations, et je n’ose pas vraiment m’aventurer plus loin qu’une simple amitié de peur qu’elle décide de couper les liens entre nous si les choses ne fonctionnent pas comme elle le veut. « Hey, tu vas bien? Encore en train de lire, on dirait… » Je lui fais la remarque sur un ton blagueur. Personnellement, je n’arrive pas à tenir dix minutes lorsque je me plonge dans un bouquin. Je dépose le sac sur le sol et en sors une couverture que j’étends sur le sol. Je vais m’installer près d’elle, ne réfléchissant pas au fait que je la dérange probablement dans sa lecture. « Camden avait vraiment hâte de voir Noreen, il était tout heureux quand je lui ai dit que vous seriez sûrement au parc. » Je garde une certaine distance avec elle, jetant un regard à mon fils qui semble écouter Noreen parler avec intérêt. Mon visage affiche à nouveau le même sourire idiot que tout à l’heure. Malgré qu’ils n’aient pas le même âge, ils s’entendent plutôt bien et ça me rend heureux de voir ça. Cam n’a pas trop l’habitude de voir d’autres enfants, même au parc quand on rencontre d’autres enfants de son âge, il n’est pas du genre à aller vers les autres.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatarAmanda Dashwood
❝ Messages : 42
❝ Arrivé(e) depuis le : 20/05/2015
❝ Avatar : Nina sexy Dobrev
MessageSujet: Re: a good time at the park (amanda&braedan) Lun 25 Mai - 11:11

a good time at the park
ft. Amanda & Braedan
J'étais un peu fatiguée. Il faut dire que s'occuper d'un enfant toute seule, n'est pas une partie plaisir. Mais ce n'est pas pour autant que je regrette mon choix. Le choix de l'avoir gardé. Maintenant, je n'imagine plus ma vie sans elle, elle est la personne qui compte le plus pour moi ! Je venais de finir de manger et j'avais mis Noreen à la sieste. Elle n'a que quatre ans et pour elle, il est important d'avoir ses heures de sommeil. Je sais très bien que vers quatre ans, les enfants arrêtent progressivement de faire la sieste, mais jusqu'à six ans, ça reste encore bon. Puis cela ne perturbe pas ces cycles de sommeils nocturnes. Je venais donc de coucher ma fille et j'étais seule avec ma soeur dans le salon. « Alors quand est-ce que tu vois le papa sexy ? » Me dit elle, en se mordant la lèvre. « Je ne vois pas du tout de qui tu parles. » Je mentais. Je savais très bien de qui elle parlait. C'était de Braedan. Un homme que j'ai rencontré dans un bar. C'est cliché, je sais. Mais ce n'est pas comme les hommes lourds que l'on rencontre dans les bars. Il n'avait rien des autres que je rencontrais, du mois, il est l'un des seuls à ne pas avoir essayé de me mettre dans son lit. Nous étions seulement deux adultes discutant de tout et de rien. Je me suis ensuite éclipsée, sans prendre le temps de lui demander son numéro, ou même de lui donner le mien. Il faut dire qu'à la maison, il y avait la baby-sitter, pas que je sois radine niveau financier, mais je ne voulais pas qu'elle rentre trop tard chez elle. Je suis donc rentrée oubliant quelque peu cet homme. Le hasard -ou le destin comme ma soeur l'appel- a fait que Braedan recroise mon chemin. J'étais en compagnie de ma fille. Je me sentais un peu bête de ne pas lui en avoir parlé. D'habitude je le dis aux hommes, cela les freine, à croire qu'un enfant est une chose terrible. Je ne sais pas si je lui ai caché délibérément ou seulement je n'ai pas trouvé important de lui dire. Peut-être que le temps d'un soir, d'une seule soirée, je voulais être Amanda. Simplement Amanda. Et non, Amanda la maman célibataire. Les claquements de doigts de Serena me firent sortir de ce moment nostalgique. « Allo ? Tu es là ? Tu pensais à lui ? » Qu'est-ce qu'elle pouvait m'agacer des fois ! Je fis un non de la tête, avant de quitter la pièce pour aller dans ma chambre. Il faut dire que si je ne connaissais pas ma soeur, je me dirais qu'elle a craqué pour Braedan, alors qu'elle a dû le voir deux ou trois tout au plus. J'étais dans ma chambre pour me préparer, je contais amener Noreen au parc dès qu'elle se serait réveillée. J'aime la voir jouer avec les autres enfants, je trouve cela attendrissant. Alors que je mettais un léger sous pull, j'entendais ma soeur me dire qu'elle devait partir, puis elle a ajouté de bien m'amuser avec Brad. Je hochais les épaules. Pourquoi me parlait-elle de lui ? Nous n'avons pas de rendez-vous. Mais au fond de moi, j'espérais qu'il soit là, enfin pour Noreen. Pour qu'elle puisse voir Camden. J'entendis de petits bruits dans la chambre de ma fille et je m'empressais d'aller y jeter un oeil. « Tu as bien dormi ma puce ? » Elle me fit un petit oui de la tête frottant ses yeux encore endormis. Je me dirigeais vers elle pour la prendre dans mes bras et l'emmener boire un verre de jus de fruits à la cuisine. « Pomme ! S'il te plaît ! Ze veux du jus de pomme ! » Je souris et lui servis son verre. Une fois ce dernier but, je me mis à sa hauteur. « Tu vas aller t'habiller, on va aller au parc.. » Je n'eus pas le temps de terminer ma phrase que Noreen se mit à crier et à sautiller partout et courut vers sa chambre en criant "parc, parc, parc". Après une bonne trentaine de minutes, nous étions au parc.Jute le temps, de préparer les affaires de ma fille, de finir de l'habiller et de faire le trajet. Comme à mon habitude, je m'asseyais à l'ombre d'un arbre, prenant soin auparavant de mettre une petite serviette sur l'herbe. Noreen, elle était déjà dans le bac à sable. Moi, je pris mon livre pour essayer de le commencer. Je n'avais lu que quelques pages seulement quand j'attendis une voix « Hey, tu vas bien? Encore en train de lire, on dirait… ». Je relevais doucement la tête. C'était Braedan. « Oui, toujours en train de lire ! Je vais bien merci. Et toi ? » Je souris légèrement en le regardant et baissèrent aussi vite les yeux en replaçant mon livre dans mon sac. « Camden avait vraiment hâte de voir Noreen, il était tout heureux quand je lui ai dit que vous seriez sûrement au parc. » Il ne me regardait pas, préférant zyeuter son fils et je fis de même. Ils étaient beaux ses deux là. « Oui, Noreen l'aime beaucoup aussi. Puis au moins elle parle à une autre personne qu'à moi, une vraie pipelette celle-là. » Je tournais la tête pour le regarder, ne sachant pas vraiment quoi dire. « Sinon, tu me racontes quoi de beau ? »
© crédit fiche ; night sky & crédit avatars ; sugar slaughter
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatarBraedan Mulligan
❝ Messages : 79
❝ Arrivé(e) depuis le : 08/05/2015
❝ Avatar : Charlie Hunnam
MessageSujet: Re: a good time at the park (amanda&braedan) Lun 25 Mai - 18:05


a good time at the park
ft. Amanda & Braedan


On est plutôt différents au niveau de nos occupations, malgré nos points communs. Le plus flagrant étant que nos enfants sont nos priorités à tous les deux. Elle semble toujours installée à lire son bouquin chaque fois que je la croise au parc. Et chaque fois, ça ne semble pas être le même bouquin. Je suis incapable de tenir vingt minutes avec un livre dans les mains, pour ma part, et elle semble les dévorer super rapidement. En vrai, j’ai toujours besoin d’être en action. Avoir les mains occupées, du moins. J’ai besoin de bouger, peu importe la façon. M’asseyant près d’elle, je me tords légèrement les mains par simple réflexe. À vrai dire, j’ai ce genre de tic lorsque je ne sais pas trop quoi faire dans certaines situations. Je lui parle de Camden, à quel point il était heureux d’aller au parc quand je lui ai mentionné qu’il y rencontrerait sans doute Noreen. Nos enfants sont un sujet qui revient fréquemment entre nous. Je ne sais jamais trop quoi lui dire, en réalité. Enfin, ce n’est pas tout à fait ça. J’ai surtout peur de la brusquer. Depuis le soir où elle est partie sans chercher à me recontacter, j’ai compris qu’elle n’était pas particulièrement intéressée. Je suis quelqu’un de plutôt sociable en général, je parle de tout et de rien sans véritable gêne. Pourtant, avec Amanda, c’est plutôt différent. Perdu dans mes pensées, cherchant un sujet quelconque dont on pourrait parler, je suis soulagé lorsqu’elle prend la parole pour me demander des nouvelles de moi. « Oh, tu sais, c'est toujours la même routine… » Je m’interromps en riant légèrement. Je passe mes mains sur la couverture que j’ai installée sur le sol, ne voulant pas empiéter sur la sienne. Je constate que mes mains sont légèrement moites. « Pour être franc, il y a beaucoup de travail au garage ces temps-ci. Je suis un peu débordé…puis j’ai commencé à construire une cabane pour Camden, aussi! » Mon regard croise le sien, plus foncé, et mon visage s’illumine. « Enfin, comme j’ai pas beaucoup de temps, il n’y a pas grand-chose pour l’instant. C’est surtout la balançoire et une glissade, Il est encore un peu jeune, mais j’imagine qu’il pourra l’utiliser bientôt. Il grandit tellement vite, c’est incroyable! » Je souris alors que je parle de mon garçon et mon regard se pose sur les deux enfants qui semblent plutôt bien s’amuser tous les deux. Mon attention se reporte sur la jeune maman et je souris toujours. « Vous pourriez venir à la maison pour voir ça, un jour…enfin si tu veux. J’ai installé la petite pataugeoire déjà. Peut-être que Noreen pourrait aimer ça? » Je parle rapidement et mon ton est soudain plus confiant et enthousiaste. Je réalise que je parle sans doute un peu trop. Je ne lui ai même pas posé de questions sur elle. Mon ton devient plus calme et je rougis légèrement, baissant les yeux avant de la regarder à nouveau. « Désolé, je parle un peu trop, je ne t’ai même pas demandé pour toi…Il y a du nouveau dans ta vie? » Mis à part quelques petites choses essentielles, je ne connais pas beaucoup Amy. On parle de tout et de rien, je sais qu’elle est libraire – un job qui lui va plutôt bien, comme elle est constamment plongée dans sa lecture – et jusqu’aux dernières nouvelles, elle était célibataire. Enfin, je ne l’ai jamais vue avec un homme, alors je suppose qu’elle n’a personne dans sa vie. Bizarrement, l’idée qu’elle arrive un jour au parc en compagnie d’un homme me rend un peu nerveux. Il n’y a rien du tout entre nous deux et bien qu’elle ne semble pas particulièrement souhaiter développer quelque chose avec moi, j’aime bien m’imaginer avoir des chances avec elle. L’espoir fait vivre, comme ils disent. Nous sommes interrompus par des petits cris et instinctivement, je tourne la tête en reconnaissant la voix de mon fils. Il court en notre direction d’un pas encore un peu chancelant, criant toujours « Papa » ¸avec un sourire joyeux aux lèvres. La petite tornade blonde fonce dans mes bras et je ne peux m’empêcher de ricaner légèrement. « Hey, doucement, bonhomme! Qu’est-ce qui se passe? »¸Au grand sourire accroché à ses lèvres, je me doute qu’il ne s’agit pas d’un truc négatif. Il bredouille quelques mots quasi incompréhensibles dans son langage de bébé, mais je comprends lorsqu’il tire sur ma main qu’il veut que je vienne avec lui au bac à sable. Je me lève et regarde Amanda avant de m’éloigner un peu à regret. J’adore mon fils, mais il est vrai que parfois, c’est un peu plus compliqué de discuter calmement entre adultes lorsqu’il est dans les parages. Il court vers Noreen qui est toujours dans le bac à sable et se tourne vers moi qui n’avance pas assez vite à son goût, me criant en me lançant un regard sérieux. « Dépesse, papa! »¸Je souris alors qu’il me fait des gros yeux. « C’est bon, je me dépêche! »¸J’accélère le pas et lorsque j'arrive au bac à sable, je souris à la petite fille qui nous attendait patiemment, terminant de construire un château de sable. Camden me montre celui-ci fièrement et je souris, prenant un air impressionné. « Wow! Vous avez fait ça ensemble, Noreen et toi ? C’est un gros château! » Je prends un ton qui accompagne l’air impressionné sur mon visage et souris à la fillette. « Coucou Noreen! C’est un beau château que vous avez fait là! »¸Je ne sais pas trop comment m’y prendre avec la fillette, bien qu’elle soit adorable. Elle ressemble assez à sa mère, avec sa peau légèrement bronzée et ses cheveux bruns. Mon regard se porte d’ailleurs sur sa maman que j’ai abandonnée sous l’arbre. « Continuez, vous faites vraiment du beau travail! »¸Je souris tendrement avant d’emmêler un peu les cheveux de mon fils, retournant ensuite en direction de la jolie maman. M’asseyant à nouveau près d’elle, je frôle son bras et décide de me distancer un peu pour ne pas paraître impoli. « Excuse-moi, il est un peu trop énergique parfois… »¸Elle doit sans doute l’avoir remarqué de toute façon. Mon fils est une véritable pile électrique, seulement il ne semble jamais se calmer. Les seuls moments de quiétude sont lorsqu’il dort. Ma sœur m’a parlé d’hyperactivité, mais je n’y crois pas vraiment, ou plutôt je préfère ne pas y croire. En même temps, Darcy ne l’a vu qu’une seule fois depuis sa naissance. Je trouve d’ailleurs ça un peu dommage. La seule figure féminine qu’il a dans sa vie – enfin si l'on ne compte pas les baby-sitters qui ne reviennent jamais bien souvent – est sa tante qu’il ne voit qu’en conversation vidéo. Ce n’est pas vraiment l’idéal, c’est pour cette raison entre autres que j’aime particulièrement Amanda. Elle sait ce que c’est d’avoir un enfant, elle peut comprendre que parfois, les choses sont un peu plus compliquées qu’on le voudrait. J’ai appris à ne pas cacher que j’ai un fils lorsque je rencontre des femmes. On pourrait penser que le cliché du papa célibataire pourrait en attirer plus d’une, mais étrangement, je n’ai jamais eu droit à cette popularité. En vérité, beaucoup de femmes se disent qu’un homme avec un enfant ne sera pas toujours disponible, mais l’excuse la plus fréquente est sans doute que certaines veulent « leur propre famille ». En résumé, se retrouver avec l’enfant d’une autre sur les bras ne les intéresse pas. Je passe une main dans ma barbe et souris doucement à la belle brunette. « Donc euh… on en était où? »¸Je suis un peu perdu, elle l’a sans doute déjà remarqué, ça aussi. Je parle beaucoup, mais je perds le fil de mes pensées plutôt rapidement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatarAmanda Dashwood
❝ Messages : 42
❝ Arrivé(e) depuis le : 20/05/2015
❝ Avatar : Nina sexy Dobrev
MessageSujet: Re: a good time at the park (amanda&braedan) Mar 26 Mai - 17:05

a good time at the park
ft. Amanda & Braedan
J'étais contente de le voir. J'aimais bien à présence et ce que j'aimais le plus, c'était qu'il soit papa. Grâce à ce point commun, nous étions plus proches et nous nous comprenions surtout. J'avais quelques amis, mais comme elles n'avaient pas d'enfant donc elles ne me comprenaient pas. Braedan lui savait. Il savait que c'était difficile d'être à la fois le parent gentil, le parent autoritaire, le parent joueur... C'était dur, autant pour nous que pour les enfants, car après tout ma fille n'a pas de figure paternelle et nulle part. Avec des grands-mères homosexuelles et une marraine qui n'a jamais gardé plus de quinze jours le même garçon, c'est difficile de trouver une stabilité. Du coup, j'étais contente d'avoir fait la connaissance de Brad et de Camden, cela me faisait du bien de les voir. Timidement je lui demandais ce qu'il y avait de neuf dans sa vie. « Oh, tu sais, c'est toujours la même routine… »  Je le regarde et il a l'air quelque peu gêné, il rit avant de reprendre un vrai monologue.  Pour être franc, il y a beaucoup de travail au garage ces temps-ci. Je suis un peu débordé…puis, j’ai commencé à construire une cabane pour Camden, aussi! Enfin, comme je n'ai pas beaucoup de temps, il n’y a pas grand-chose pour l’instant. C’est surtout la balançoire et une glissade, il est encore un peu jeune, mais j’imagine qu’il pourra l’utiliser bientôt. Il grandit tellement vite, c’est incroyable! » Il fit une pause de quelques secondes pour ses yeux les enfants s'amusant dans le sable. « Vous pourriez venir à la maison pour voir cela, un jour…enfin si tu veux. J’ai installé la petite pataugeoire déjà. Peut-être que Noreen pourrait aimer cela?  Désolé, je parle un peu trop, je ne t’ai même pas demandé pour toi… Il y a du nouveau dans ta vie? » Je ris doucement. C'est vrai que sur ce coup-là, Braedan est un vrai bavard. C'est pour cela qu'il s'entend bien avec Noreen, aussi bavarde que lui et peut-être même plus. Je fais un petit oui de la tête. « Il n'y a pas de soucis pour venir voir cela, Nono, va se régaler, elle adore cela. Mes parents ont une balançoire aussi et elle en est fan ! » Je prends une petite pause, remarquant que j'ai dit mes parents, d'habitude je dis mes mères. J'ai peut-être peur de sa réaction s'il apprend que mes parents sont homosexuels. Je le regarde et souris avant de reprendre à nouveau la parole pour répondre à sa question, laissant de côté cette idée. « Non, pas de nouveau pour moi ! Enfin, ma soeur vit depuis quelque temps à la maison pour pouvoir s'installer définitivement. Elle était en vacances au début, mais elle m'a annoncé qu'elle voulait rester ici. Il faut dire qu'elle est tombée sous le charme de Noreen. Sinon, je dirais comme toi, c'est un peu la routine... Je suis toujours seule, avec ma fille... » Sans m'en rendre compte, je viens de lui dire que je suis célibataire, ce n'est pas un drame en soi, mais nous n'avons jamais parlé de notre statut social. Je veux dire, d'après ce que j'ai compris, la mère de Camden ne partage plus sa vie, mais je ne sais pas s'il a quelqu'un non plus... « Et toi, tu as quelqu'un dans ta vie ? » La curiosité est plus forte que tout et avant que je ne puisse le réaliser, j'avais posé la question. Malheureusement pour moi, il ne peut répondre, c'est son fils arrivant en courant et lui sautant dans les bras. Je souris voyant ce petit garçon, il lui ressemble tellement... Très vite, après un petit discours, dont je n'ai compris aucun mot, Braedan me délaisse et part avec son fils. Je reste assise toujours à l'ombre de l'arbre regardant la scène. Je souris bêtement et les larmes me monteraient presque aux yeux. Voir ma fille autant épanouie me comble de bonheur. Elle a vraiment l'air attaché à Camden et même à Braedan. Alors que d'habitude elle ne se comporte pas comme cela avec les hommes. Avec les enfants, c'est une crème, mais avec la gente masculin, c'est différent. Elle parle très peu avec eux et ne rigole pas, elle ne laisse même aucun homme à par Brad- s'approcher de moi. Ce qui me fait le plus rire, c'est quand ils sont un peu trop tactiles, elle vient me réclamer un câlin. J'ai l'impression qu'elle fait un passage du style ", c'est MA maman à MOI !". Mais avec lui, rien de tout cela... Voyant que Brad discute encore avec les enfants, je prends la brosse de ma fille qui est dans mon sac et en profite pour me coiffer et un me faire un petit chignon. De cette manière, je suis tranquille et mes cheveux ne me gêneront plus ! Braedan revient s'asseoir à mes côtés frôlant mon bras au passage. « Excuse-moi, il est un peu trop énergique parfois… » Je souris, posant les yeux sur son garçon. « Oui, c'est vrai, mais il est très mignon en tout cas... » Je n'en dis pas plus pour ne paraître impoli. Après tout, on est seulement ami, puis même si physiquement il me plaît, je garde la crainte en moi qu'il soit comme les autres. Avoir un enfant ne fait pas de toi quelqu'un de différent.  « Donc euh… on en était où? » Me demande-t-il en passant sa main dans sa barbe de plusieurs semaines, qui lui rendent un côté charmeur. « Je te demandais si tu avais quelqu'un dans ta vie... Enfin tu n'es pas obligé de répondre, c'est seulement une question comme cela... » Je baisse doucement l'intensité de ma voix, étant un peu gênée. Puis je plonge mon regard dans le sien, attendant sa réponse.
© crédit fiche ; night sky & crédit avatars ; sugar slaughter
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatarBraedan Mulligan
❝ Messages : 79
❝ Arrivé(e) depuis le : 08/05/2015
❝ Avatar : Charlie Hunnam
MessageSujet: Re: a good time at the park (amanda&braedan) Mar 26 Mai - 22:46


a good time at the park
ft. Amanda & Braedan


Je suis heureux de l’entendre me dire qu’elle viendra à la maison et je me réjouis lorsqu’elle parle du fait que Noreen adore les balançoires. On ne peut pas vraiment considérer ça comme un rendez-vous, car ce n’en est pas un, mais c’est déjà un bon départ que d’arriver à lui proposer de venir chez moi et qu’elle accepte. Je souris légèrement quand elle parle de ses parents qui ont aussi une balançoire. Je me sens un peu coupable de ne pas avoir réussi à faire la paix avec mes parents. Camden ne les a jamais vus. Je préfère ne pas lui en parler, c’est comme s’ils n’existaient pas. Je n’ai jamais eu de contact avec les parents d’Isabel. Ils n’ont jamais demandé à voir Camden, ou à savoir comment il se portait après sa naissance. Quand je pense que les services sociaux leur auraient donné la garde de mon fils si j’avais refusé de le prendre en charge, je me dis que j’ai plutôt bien fait d’accepter. Qui sait où il pourrait bien être aujourd’hui, avec des grands-parents qui ne se préoccupent aucunement de lui. Sûrement en famille d’accueil ou bien quelque chose du genre. Je ne regrette en rien ma décision d’avoir accepté la garde de Cam, même si parfois c’est épuisant et qu’au début, c’était assez difficile de jongler entre le travail et le bébé. Il avait besoin de soins précis, et il m’arrivait surtout de ne pas dormir de la nuit avant de retourner travailler le lendemain. Je suis plutôt heureux que cette période soit terminée. Elle reprend la parole et je l’écoute silencieusement. Elle me parle de sa sœur, que j’ai vue une ou deux fois à mon souvenir. Celle-ci était avec Amy, on n’a pas vraiment beaucoup discuté, mais elle semblait plutôt gentille, bien qu’un sacré numéro. Elle m’explique que sa sœur est venue vivre chez elle, puis je m’efforce de ne pas sourire lorsqu’elle me mentionne être toujours seule avec sa fille. Je ne devrais peut-être pas me réjouir lorsqu’elle me mentionne ça, après tout ça ne veut pas forcément dire que j’ai des chances avec elle. Peut-être que ça signifie simplement qu’elle n’a pas envie de s’engager. C’est bien probable, si sa fille est sa priorité numéro un. En fait, on est plutôt similaire sur ce point-là. Je préfère ne pas m’engager dans des histoires qui risquent surtout d’aboutir à de nouvelles déceptions. Amanda est un peu l’exception à cette règle. Peut-être est-ce le fait qu’elle ait un enfant elle aussi qui me laisse cet espoir qu’il serait possible de construire quelque chose avec elle. Et là encore, je préfère ne pas me faire trop d’illusions à ce sujet. Je sais lire entre les lignes un minimum, et il semble qu’elle n’est pas particulièrement intéressée. Alors qu’elle me pose une question que je n’entends pas, me préoccupant surtout de mon fils qui crie mon nom, je me vois obligé de l’abandonner le temps d’aller admirer l’œuvre d’art des deux enfants. Camden adore Noreen, ça me fait plaisir de le voir aussi heureux. Malgré leur différence d’âge, la petite fille semble avoir du plaisir à lui montrer de nouveaux jeux. Je souris encore lorsque je rejoins à nouveau Amanda, m’excusant de l’avoir interrompue ainsi alors qu’elle me parlait. Je passe un léger commentaire sur mon fils un peu trop énergique et elle me répond que ce n’est pas bien grave, ajoutant qu’il est mignon. Ça me fait sourire et je bredouille maladroitement un « Merci. » un peu maladroit. J’ai l’habitude d’entendre ce genre de compliments à propos de mon fils, mais venant d’elle ça semble différent. Elle n’est pas comme les femmes célibataires qui s’extasient devant un bambin et qui disparaissent ensuite en courant. Je porte attention aux deux enfants qui jouent. « Je dois dire que ta fille est adorable. En fait, je trouve qu’elle te ressemble beaucoup. » C’est dans ces moments-là que je regrette de ne pas avoir de filtre pour mes paroles. Je ris nerveusement et cherche dans ma tête ce que l’on disait avant d’être interrompus par le petit monstre blond. Je lui demande, un peu gêné d’avoir à lui poser cette question, mais elle me répond sans sembler en être vexée. Je suis un peu surpris par ce qu’elle me dit, en réalité je ne m’attendais pas vraiment à ça. Je remarque qu’elle a baissé la tête et mon cœur bat un peu plus rapidement que la normale. Je rougis un peu, à vrai dire j’ai l’impression d’être un adolescent. C’est un peu ridicule comme réaction d’ailleurs. Elle va trouver ma réaction stupide, je suppose. Je passe une main dans mes cheveux, posant mon regard sur la jolie brunette. Je souris malgré moi lorsque je me lance dans ma réponse. « Oh, mais ça va ce n’est pas grave je t’assure. Il n’y a personne de mon côté non plus,  juste Camden et moi. Disons que je n’ai pas eu beaucoup de chance dans ce domaine, donc je préfère me consacrer à lui. Et puis de toute façon, j’en ai déjà plein les bras. Enfin, tu dois savoir ce que c’est, toi aussi. » Je ris nerveusement. J’imagine que dans le cas où je ne serais pas le seul gardien légal, ce serait probablement plus simple. Je n’aurais pas constamment à prévoir tout, j’aurais un peu de liberté de temps à autre. J’ignore tout de sa situation personnelle, mais d’après ce que j’ai pu remarquer, Noreen n’a jamais fait allusion à son père. Je ne m’aventurerai pas non plus sur ce sujet, sachant que j’aurai sans doute des questions en retour et je préfère éviter le sujet de la mère de Cam le plus souvent possible. C’est toujours un peu délicat, et très peu de gens sont au courant de ce qui s’est réellement passé. En même temps, on ne crie pas sous tous les toits que la mère de son enfant a tenté de tuer celui-ci tout au long de sa grossesse. Mon regard s’assombrit légèrement à cette pensée, mais je ne m’y attarde pas très longtemps, souriant légèrement à Amanda. J’essaie de détendre l’atmosphère et cherche quoi lui dire. « En vérité, je pense que tu es la seule femme qui ait réussi à me supporter après une première rencontre. » Je ricane un peu avant de poser mes mains à plat sur le sol. C’est plutôt vrai, en plus. J’ai eu droit à quelques numéros de téléphone, mais bizarrement on n’a jamais voulu me revoir. Ou dans les rares cas où ça arrivait, je finissais toujours éconduit pour une raison quelconque. Je regarde à nouveau les enfants qui jouent ensemble et souris tendrement. « C’est bien qu’ils s’entendent comme ça tous les deux. Camden est pas vraiment doué avec les autres enfants, il reste plutôt dans son coin d’habitude. Ça fait du bien de voir qu’il s’entend au moins avec quelqu’un. » Je regarde Amy en souriant toujours avant de baisser timidement les yeux. Ce n’est pas mon genre d’éviter les regards, mais j’ai peur de la brusquer en faisant un geste qui lui déplairait. Je suis quelqu’un de spontané à l’habitude, pourtant. C’est différent avec Amanda, sachant qu’elle ne semblait pas intéressée à avoir plus que de simples discussions entre parents au parc. Je ne veux pas qu’elle décide de s’éloigner de moi parce que je tente trop de me rapprocher d’elle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: a good time at the park (amanda&braedan)

Revenir en haut Aller en bas

a good time at the park (amanda&braedan)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Penticton Forever :: Bienvenue à Penticton :: Yorkton :: Lakawanna Parc-