AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez|

Avouer ses échecs (with Julian & Lexie)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
avatarSpencer Hamilton
❝ Messages : 101
❝ Arrivé(e) depuis le : 22/05/2015
❝ Avatar : Jennifer morrison
MessageSujet: Avouer ses échecs (with Julian & Lexie) Sam 23 Mai - 23:57


Avouer ses échecs

.
Julian & Lexie & Spencer

De retour à Penticton, ça me faisait tellement bizarre, nan c'était même plus que bizarre, c'était juste irréel, car je n'avais jamais imaginer y revenir, quand j'avais quitté la basse c'était dans ma tête pour ne jamais y revenir, mais apparemment je mettais trompé. J'étais comme une gamine le jour de Noël depuis notre retour, cette ville était tellement importante pour moi, je regardais tout ce qui nous entourait avec de grand yeux et je souriais, heureuse. Cette ville m'était si familière, la seule où j'avais passé autant de temps, plus de dix ans, certes pas en continu, j'étais partie un tas de fois en mission entre temps mais j'avais toujours ma maison sur place et c'était le lieu que je retrouvais avec plaisir quand ma mission se terminait. Oui en quelques sortes Penticton était ma maison, et ça faisait du bien d'y revenir. Tim me tirait en avant alors que je m'émerveillais devant tout ce que je voyais, ça l'amusait assez je crois, il souriait en tout cas. Je rentrais dans le poste de police à sa suite et saluait les personnes que nous croisions. Je regardais Timéo, à mon tour d'être soucieuse, il ne me que parlait peu de ses nouveaux collègues de travail ou de son nouvel environnement pourtant je savais que cette décision lui avait coûté, il aimait sans ancien travail et ses partenaires, je le savais, il en parlais assez souvent avant. J'évitais donc de parler de ça, d'ailleurs je ne parlais plus vraiment à Timéo, j'étais toujours contrarié qu'il ait demandé à être muté ici avant de m'en parler, je me demande ce qu'il aurait fait si j'avais refusé net, serait il parti sans moi, sans Sam ? Je ne savais pas vraiment. Mon silence était ma façon de lui montrer que je lui en voulais, il le savait très bien, même Sam avait vu que « Maman boudait papa ». Timéo me lâcha la main et rentra dans son bureau. Je lui adressais un dernier signe de main et sortais du poste de police. Je ne savais plus quoi faire, nous venions de déposer Sam à l'école et elle mangeait là-bas, autrement dit j'avais toute la journée rien qu'à moi. J'aurais pût rentrer à la maison, mais je n'avais rien à y faire, tous les cartons étaient déjà déballés, quand on a passé son enfance à déménager ça devient un automatisme et puis les énormes piles de cartons étaient assez dangereuses pour Sam, je n'avais pas vraiment envie de la retrouver en pleur car elle en avait fait tomber sur elle. Je ne voulais pas non plus rentrer à la maison pour préparer le repas du soir, car la seule chose que je serais capable de faire c'est de brûler la maison, vu mes talents de cuisinière. Il y avait bien une autre option, celle que me suggérais Timéo depuis notre arrivée, aller voir Julian et lui parler, mais ce n'était pas si simple que ça, c'était d'un compliqué, par moment Tim m'agaçait,  ne voir que le côté merveilleux des choses. Mais il ne comprenait pas, comment m'y prendre, aller frapper chez lui et déclarer « Salut je suis de retour, en fait tu es papa ! » nan, très peu pour moi, je ne pouvais pas emmener la chose ainsi, il me fallait être moins directe, plus subtile et c'était sûrement ça le problème, la subtilité était loin d'être mon point fort, c'était sûrement la chose que j'avais sûrement le moins. Je finis par marcher au hasard, mes pensées envahissant tout le reste, je pensais à Sam, la seule raison pour laquelle nous étions là au final, tout ce que je voulais c'est qu'elle connaisse Julian, car après tout elle n'y pouvait rien à toute cette histoire, elle n'était qu'une petite fille et elle méritait de savoir qui était son père, enfin son vrai père. Finalement j'arrivais au parc, je souris doucement, cet endroit était beau, je ne m'en souvenais plus. Finalement je me laissais tomber sur un banc au bord du chemin, je ne savais toujours pas ce que j'allais faire mais je n'avais plus vraiment envie d'y penser. Je fermais les yeux quelques instants, histoire de chercher encore une fois une solution. Mais je n'en trouvais pas, jamais, j'avais beau retourné le problème dans tous les sens, il n'y avait pas de solution. Je me levais et me rapprochais de l'étang, je finis par saisir une poignée de cailloux et je me mis à les jeter les uns après les autres machinalement, comme si ça m'aiderais à me calmer.

© Grey WIND.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
avatarJulian Crenshaw
❝ Messages : 173
❝ Arrivé(e) depuis le : 04/05/2015
❝ Avatar : ian somerhalder
MessageSujet: Re: Avouer ses échecs (with Julian & Lexie) Jeu 28 Mai - 11:36



Avouer ses échecs
ft. Lexie, Julian & Spencer
Julian était avec Lexie, aujourd'hui la jeune femme avait pris sa journée. Même si c'est le jeune homme qui avait fortement insisté. Tout allait bien entre eux. L'affaire Jihànne était classée, même si Julian pense qu'au fond d'elle Lexie est toujours jalouse. Puis surtout, ils avaient parlé bébé ! Grande première dans le couple. Enfin, ce n'est pas la première fois qu'ils évoquent le sujet, mais sans se disputer ça l'est, donc c'est une grande première. Néanmoins, il y a quand même une petite condition. Julian veut faire une mission, une dernière. La chose que Lexie ne sait pas, c'est que cette dernière va durer un minimum un an et d'après son supérieur aux maximums dix-huit mois -si ce n'est pas plus-. Bien sûr, il pourra avoir un repos d'une semaine. Il sait très bien que sept jours ce n'est rien comparé à maximum cinq cent quarante et un jours, loin de celle qu'il aime. Julian se devait de lui en parler, d'autant plus qu'il avait reçu un coup de téléphone de son supérieur lui disant que le départ était prévu pour dans trois jours. Il ne restait que trois jours, avant qu'il parte. L'annoncer à Lexie serait difficile... C'est pour cette raison qui lui avait gentiment demandé de prendre sa journée. À son réveil, Julian avait emmené le petit-déjeuner au lit à sa douce. Lui disant qu'aujourd'hui, ils allaient se promener au parc, comme au tout début de leur histoire. La première année où le couple était ensemble, c'était de loin la moins pénible pour Lexie. Julian ne partait que deux ou trois maximums et restait au minimum un mois chez lui. Alors le temps qu'il était à la maison, le couple se promenait souvent et fait pleins d'activités. C'était facile pour eux, mais au fil des années, la durée de ses missions s'est vu multiplier par deux, tandis que la période ou il pouvait rester chez lui, a considérablement diminué. Quelquefois, il se demandait même comment Lexie arrivait à tenir ? Lui aussi en avait marre. Il se disait que c'était terminé, qu'il devait rompre avec elle pour lui laisser une chance d'avoir une vie meilleure. C'est sans compter sur Liam qui lui disait que la blonde l'aimait et qu'elle comprenait. Liam, c'est son meilleur ami de l'armée. Quand ils ne sont pas en service, ils se voient le temps d'une soirée pour prendre une bière, mais cela ne va pas plus loin. Liam préfère être auprès de sa femme et de leurs deux magnifiques enfants. Quoi qu'il en soit, Julian avait décidé d'aller au parc Lakawanna et Lexie était obligée de l'accompagner. Ils se sont rendus au parc en voiture. Il faut dire que ce dernier est un peu loin de leur maison. Julian voulait y aller à moto, prenant sa fiancée derrière lui, mais cette dernière n'a pas voulu. Du coup, ils y sont allés au volant de la voiture de Lexie. Ils ont commencé à marcher dans le parc, main dans la main. « Lexie, il faut que je te parle de quelque chose d'important... » Julian ne savait pas trop comment s'y prendre, qu'est-ce qu'il allait lui dire ", je vais en mission, on ne se voit pas pendant presque deux ans ?" Et si par malheur -ou bonheur- Lexie était enceinte, Julian ne verrait pas son enfant, jusqu'à ses un an ? C'était compliqué, mais son départ, c'était bientôt ! C'était dans trois jours, il ne pouvait pas attendre la veille pour lui annoncer. Il se stoppa, prenant Lexie dans ses bras, la regardant dans ses yeux émeraudes. « Mon supérieur m'a téléphoné... Je pars dans trois jours. Ce n'est pas une mission comme les autres, je vais devoir.. » Il s'arrêta inclinant la tête vers la droite, une silhouette de femme blonde retenue son attention. Il secoua la tête se disant que ce n'était sûrement pas elle et reprit la parole. « Elle est spéciale cette mission, je vais m'en aller pendant minimum.. » Il se arrêta une seconde fois. Il ne s'était pas trompé, il ne rêvait pas. « Désolé.. » Dit-il en regardant vaguement Lexie avant de courir vers la blonde. Il en était sûr, c'était elle. Il posa sa main sur l'épaule de la jeune femme. « Spencer ? » Une fois celle-ci retourné, il la prit dans ses bras, la serrant fort contre lui. « Spency ! Tu m'as manqué pendant toutes ces années. » Il venait de retrouver, celle qui autrefois était sa meilleure amie.


codage de coula.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Avouer ses échecs (with Julian & Lexie)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Penticton Forever :: Bienvenue à Penticton :: Yorkton :: Lakawanna Parc-